Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Labellebleuebaleine
  • Labellebleuebaleine
  • : Des trucs et des bidules
  • Contact

Profil

  • la belle bleue baleine
  • oui
  • oui

Recherche

Archives

Pages

8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 14:50

La première fois que j'ai vu le titre de cet ouvrage, j'ai lu "l'éducation à la paix". Et ça me semblait un beau programme. Finalement, la pensée de Maria Montessori devrait y conduire.

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41FJZH8AJ7L._SL500_AA300_.jpg

L'ÉDUCATION ET LA PAIX de Maria Montessori

par Labelle Bleue, mardi 24 mai 2011, 19:30

Descriptions du produit

Quatrième de couverture

« Plus que jamais la paix reste à faire. Plus que jamais, peut-être, elle sera dans les prochaines décennies un enjeu de survie de l'humanité. Plus que jamais elle se fera dans la tête des hommes. Car la paix, comme l'avait bien compris Maria Montessori, n'est pas la non-guerre. Ce n'est pas seulement affaire de diplomatie, d'armée et de cessez-le-feu. Trop souvent les peuples qui gagnent la guerre perdent la paix qui suit, car les valeurs nécessaires pour gagner la guerre - simplification, obéissance aux ordres, clarté de la distinction entre amis et ennemis, etc. - n'ont rien à voir avec les valeurs nécessaires pour construire une paix durable - la capacité à admettre et comprendre la complexité, la capacité à coopérer avec l'autre, l'esprit critique, le sens du compromis, la perception aiguë de l'unité et de la diversité simultanée du monde.

 

La paix est une science, un art, une culture. Pour Maria Montessori, la paix s'apprend. Dans la construction de la paix il n'est pas de petite chose et de petite échelle : ce qui se joue entre les femmes et les hommes, entre les enfants et les adultes, entre les enfants eux-mêmes, au niveau de la famille, de la classe, du quartier, se retrouve à l'échelle des rapports entre les nations. La tolérance, la capacité à reconnaître que l'autre est à la fois semblable à moi et digne des mêmes égards, et en même temps radicalement différent et digne du même respect, se pose à l'échelle des rapports interindividuels comme à l'échelle des rapports entre les civilisations et les religions. Il n'y a pas de petite échelle pour apprendre l'harmonie, il n'y a pas de petite échelle pour apprendre la tolérance.

 

Maria Montessori écrivait il y a soixante ans : "L'enfant a un pouvoir que nous n'avons pas : celui de bâtir l'homme lui-même".» - Pierre Calame

 

 

Ca me fait penser à cette conférence, que j'avais suivie l'an dernier : http://www.montessori.fr/a rticle.php3?id_article=291 Bruno est vraiment quelqu'un de très intéressant.

24 mai, 20:59
·

Partager cet article

Repost 0
Published by la belle bleue baleine - dans De l'éducation et des zèbres
commenter cet article

commentaires