Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Labellebleuebaleine
  • Labellebleuebaleine
  • : Des trucs et des bidules
  • Contact

Profil

  • la belle bleue baleine
  • oui
  • oui

Recherche

Archives

Pages

3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 23:59

Isabelle Filliozat nous parle des "caprices" , qui n'existent pas chez le tout petit : il n'y a pas de lutte pour le pouvoir.

 

link

 

 

Transcription :

"Les comportements de nos enfants sont en service de leurs besoins. Trop souvent quand nous concluons aux caprices, nous nous disons « Ça, mon enfant fait un caprice », ça signifie que nous ne comprenons pas le sens de son comportement, nous ne comprenons pas le message qu’il nous envoie. Un exemple, un jour une petite fille était là dans la cuisine, sa maman lui dit « Tu ne touches pas à ce placard, tu laisses… tu n’ouvres pas ce placard » et la petite fille, elle avait un an et demi et donc, bien sûr, qu’est-ce qu’elle a fait ? Elle a regardé sa maman bien attentivement et elle a été ouvrir le placard et la maman immédiatement s’est dite « Ah ! Tu me tiens tête ». Elle a interprété le comportement de sa fille comme étant une tentative de prise de pouvoir, comme étant de l’ironie, comme étant de l’insolence. Ça n’est pas de l’insolence quand une petite fille de 18 mois tente de faire exactement ce que sa maman vient de lui demander de ne pas faire. D’ailleurs il suffit de voir que tous les enfants de 18 mois, nous le savons bien, dès que nous disons à un enfant ne fait pas ceci, ne fait pas cela, on est à peu près sûr s’il a 18 mois, 2 ans, 2 ans et demi, que ce qu’il va faire c’est exactement ce que nous venons de lui dire de ne pas faire et d’ailleurs il va le faire en regardant bien attentivement son parent et c’est là que nous pouvons comprendre qu’en fait il ne s’agit absolument pas d’ironie. Il ne s’agit absolument pas d’insolence puisque l’enfant regarde son parent. La mère a tendance à dire « Et en plus tu me regardes. Quelle insolence ! », mais non.

En fait, un enfant de cet âge-là n’a pas encore la capacité de se faire des images mentales et donc, quand sa maman lui dit « Ne touche pas à ce placard », l’enfant n’a encore qu’une intelligence sensori-motrice, c'est-à-dire une intelligence qui est encore… qui nécessite de manipuler, de toucher et donc pour s’approprier la consigne que sa maman vient de lui donner, l’enfant est dans l’obligation de diriger sa main vers… Maman a dit « Ne pas ouvrir le placard », alors « ouvrir placard c’est comme ça que je fais et je regarde ma maman. Est-ce que c’est ça maman que tu veux que je ne fasse pas ? ». Et donc, la réaction appropriée bien sûr c’est « Mais oui ma chérie, c’est exactement ça que je te demande de ne pas faire, maintenant le placard reste fermé » et comme ça la petite fille peut comprendre mais trop souvent on interprète qu’il me tient tête, non. Chaque fois que nous nous disons dans notre tête « Mon enfant me tient tête », stop. Quel est le besoin de mon enfant ? Quel est le besoin à son stade de développement ? Tous les enfants de 2 ans vont demander à choisir leurs vêtements, c’est naturel qu’un enfant de 2 ans refuse les bottes que maman a choisies. Ça n’est pas pour tenir tête à sa maman, c’est juste parce qu’il est dans un besoin à son âge de se définir par lui-même et donc, de choisir par lui-même. A l’âge de 3 ans, l’enfant ce n’est pas pour tenir tête à sa mère qu’il dira « Non, je ne veux pas que tu coupes mon œuf, c’est moi qui coupe… qui ouvre mon œuf tout seul ». Le fait de faire tout seul est existentiel pour lui, c’est trop fondamental, ça n’est pas du tout pour tenir tête à sa mère. Cessons de jouer des jeux de pouvoir avec nos enfants parce qu’en réalité ce ne sont pas eux qui jouent des jeux de pouvoir avec nous, c’est nous qui sommes tellement, tellement habitués à être dans des jeux de pouvoir, tellement, tellement habitués à interpréter le monde relationnel et surtout le monde entre les parents et les enfants comme étant une lutte permanente pour le pouvoir que nous projetons sur nos enfants ce désir de pouvoir sur nous. Ça n’est pas la réalité. Ils cherchent juste à grandir, à satisfaire leurs besoins, à avoir du pouvoir, oui, mais sur eux-mêmes."

Repost 0
Published by la belle bleue baleine - dans De l'éducation et des zèbres
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 18:24

Voilà, j'ai franchi le pas. Je suis actuellement en formation d'assistante maternelle et je vais commencer à exercer dès le 1er juillet. J'ai un peu le trac, même si l'enfant que je vais garder et ses parents m'ont l'air tout à fait sympathiques. Nous nous sommes plu, sommes sur la même longueur d'onde à propos de l'éducation et l'enfant a déjà 2 ans et ne grimpe pas partout !

 

Edit du 3/11/14 : l'enfant effectivement était très mignonne, mais les rapports avec les parents étaient plus compliqués. Je n'étais QUE assistante maternelle, pas éducatrice montessori confirmée. Dès lors, je ne pouvais que décevoir les attentes. Même si la petite était bien avec moi.

 

Repost 0
Published by la belle bleue baleine - dans De l'éducation et des zèbres
commenter cet article
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 22:58

Puisé à différentes sources d'inspiration de communication bienveillante, voici quelques astuces mises en valeur par l'auteur de ce blog sympathique :

 

 

 

 

http://img.over-blog.com/500x353/5/16/00/64/astuce3.jpg

 

 

 

 

 

http://img.over-blog.com/500x353/5/16/00/64/astuce6.jpg

 

 

 

 

http://img.over-blog.com/500x353/5/16/00/64/astuce7.jpg

 

 

Vous en trouverez d'autres ici :

 

http://www.lafamilledeslapinsverts.fr/article-l-astuce-du-jour-ou-comment-eviter-certaines-crises-110730862.html

Repost 0
Published by la belle bleue baleine - dans De l'éducation et des zèbres
commenter cet article
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 18:20

Je vous invite à lire cette lettre sur le blog de Phypa :

 

 

"' 

Cher Monsieur Peillon,

 L’illettrisme ?
C’est ma faute. Ma méthode de lecture était sans doute trop globale.

 Le décrochage scolaire ?
C’est ma faute. Je ne suis pas capable d’intéresser mes élèves et rendre l’école attrayante. J’assume.

 La délinquance juvénile ?
C’est ma faute. Je n’insiste pas suffisamment sur l’Instruction civique et morale. J’assume.

 L’obésité ?
C’est ma faute. A cause du biscuit à la récré. J ’assume.

 Les caries ?
C’est ma faute. Je devrais fournir le matériel nécessaire à mes élèves afin qu’ils puissent se brosser les dents sur le temps de classe. J’assume.

 Théo a 12 ans et porte encore des baskets à scratch ?
C’est ma faute. J’aurais dû lui apprendre à faire ses lacets. J’assume.

 Arthur s’est fait renverser par une voiture ?
C’est ma faute. Je ne lui ai pas fait passer son permis piéton. J’assume.

 Zoé ne connait ni ses tables de multiplication, ni sa poésie, ni Jules César, ni Vercingétorix, ni les départements français, ni…. Encore ma faute. J’aurais dû lui faire apprendre ses leçons pendant qu’elle se brossait les dents d’une main et nouait ses lacets de l’autre, avant de traverser la rue en courant pour éliminer les calories du biscuit que je l’avais forcée à ingurgiter à 10 heures !

 Bref, j’assume tout. Même la crise économique. Il faut bien avouer que l’Etat me paie grassement pour finir mes journées à 16 h 30 et passer le plus clair de mon temps en vacances…. Et j’allais oublier la sécurité de l’emploi…

 Alors vous avez raison, Monsieur le Ministre. Il est grand temps de réformer tout ça.

Le changement, c’est maintenant ! Vous avez enfin dévoilé votre plan pour une grande

Refondation de l’École. Grandiose ! Magnifique ! Courageux ! Audacieux ! Mes collègues et moi-même sommes enfin investis d’une véritable mission d’intérêt général : supporter et soulager tous les maux de notre société. Alors, méprisez-nous, insultez-nous, frappez-nous, instrumentalisez les familles au nom du bien être et de l’avenir de leurs enfants…

C’est tout ce que nous méritons ! En plus, la FCPE se gausse et certains de nos syndicats applaudissent. Franchement, vous auriez tort de vous en priver.

 Toutefois, bien qu’irresponsable, paresseuse, incompétente et quelque peu limitéeintellectuellement comparée aux cols blancs de la rue de Grenelle, j’ose vous dire,Monsieur le Ministre, que votre projet est une hérésie voire même une involution.

 

1) Bon nombre d’enseignants ne veulent pas de votre semaine de 4 jours et demi.
Quel salarié accepterait de travailler plus pour gagner moins ? Sarkozy en a rêvé, vous l’avez fait !

[...]

 

http://blogs.lexpress.fr/l-instit-humeurs/wp-content/blogs.dir/835/files/2012/05/rythme-scolaire-azam.jpg

 

Lire la suite ici :

http://phypa.over-blog.com/article-rythmes-scolaires-une-enseignante-en-colere-114763922.html

 

J'ai vraiment de moins en moins envie de mettre ma fille à l'école...

Si au moins ça ne commençait pas si tôt...

Mais de toutes façons une part non négligeable des enfants endure un temps de présence en collectivité (garderie le matin + école + cantine + école + garderie du soir) dont ne parlent pas les chronobiologistes mystérieux qui ont inspiré cette réforme (chaque ministre de l'Education Nationale se doit de pondre une réforme. On dirait que plus elle fait descendre de gens dans la rue, plus ils sont contents. Sinon ils essaieraient de faire quelque chose de vraiment utile)...

 

http://blogs.lexpress.fr/l-instit-humeurs/wp-content/blogs.dir/835/files/2012/05/Rythme-scolaire.gif

Repost 0
Published by la belle bleue baleine - dans De l'éducation et des zèbres
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 00:37

http://www.poule-pondeuse.fr/2013/01/23/parents-pensons-la-reforme-des-rythmes-scolaires-ensemble/comment-page-1/#comment-239261

 

 

 

 

Par  • Le 23 janvier 2013 à 10:27 • Catégorie : Education, Eduquer, Guests

Aujourd’hui je relaie avec intérêt l’initiative lancée par quatre blogueurs pour remettre à plat la réforme des rythmes scolaires, sous la forme d’une tribune commune (à la rédaction de laquelle je n’ai malheureusement pas eu le temps de participer). Personnellement je suis un peu perplexe de constater que d’un côté les détails de la réforme restent flous et que de l’autre on nous annonce d’ores et déjà sa mise en oeuvre à la rentrée 2013, au moins à Paris. Merci donc à Nipette, Doudette, Libelul et Mauvais Père pour cette belle initiative. Vous pouvez aussi suivre toutes les infos en direct sur le site Parents ensemble ainsi que sur la page Facebook du collectif (je crains de manquer de temps pour tout relayer)

 

Nous sommes parents.

Noushttp://www.feminelles.com/wp-content/uploads/2013/01/Rythmes-scolaires-300x300.jpg sommes inquiets.

En maternelle et en primaire, le passage à la semaine à 4,5 jours doit être mis en œuvre dès la rentrée 2013, soit dans 9 mois. A ce jour, l’information dont nous disposons est parcellaire et contradictoire. Le projet tel qu’envisagé ne nous semble pas à la hauteur des enjeux.

Nous croyons cette réforme nécessaire et en partageons les objectifs, à savoir mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous. Depuis 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE et de fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Cette situation est préjudiciable et doit être revue.

Cependant, le projet de réforme qui nous est présenté ne nous semble pas répondre à ces objectifs. Le choix de l’organisation sera à la discrétion des municipalités. On risque de se retrouver avec des communes où les enfants auront cours le samedi, d’autres le mercredi, d’autres encore auront une pause de midi allongée, d’autres finiront plus tôt et auront une période d’études/garderie plus longue, etc. Les moyens mis en œuvre dépendront essentiellement du budget des communes. Impossible, dans ces conditions, d’imaginer que cette réforme soit facteur d’égalité entre tous les enfants de France. Il appartiendra aux municipalités de faire un choix et d’en répondre devant les électeurs en 2014.

Nous espérions qu’à l’occasion de la réforme des rythmes scolaires, la place des arts, de la culture, des langues et du sport, etc. serait au cœur des préoccupations. Or, l’opacité des moyens à mettre en œuvre, l’augmentation du nombre d’enfants par animateur dans le temps périscolaire ainsi que la place choisie par les mairies pour ce temps (notamment à l’heure du déjeuner) vont diluer ces espoirs de diversification et de renforcement de ces enseignements.

Nous espérions également que cette réforme porterait sur l’intégralité du rythme scolaire, y compris le découpage entre vacances et classe et notamment la durée des grandes vacances. Force est de constater qu’il n’en est rien.

Nous sommes déçus et inquiets et rejoignons ainsi bien des enseignants. Nous craignons que l’augmentation du temps périscolaire sans réflexion quant à son contenu ni quant aux moyens de mise en œuvre fasse de ce temps un temps de désœuvrement organisé… Cela irait encore une fois à l’encontre de l’objectif de la réforme.

 Afin de préserver le symbole de la demi-journée de cours supplémentaire, Il est essentiel de ne pas sacrifier les apprentissages, de ne pas perdre cette opportunité historique d’accroître l’égalité des chances des enfants face aux activités artistiques et sportives en créant du temps de garderie. Cela n’apporterait rien aux enfants, dévaloriserait un peu plus l’école et la fonction des enseignants et ça remettrait en question l’organisation des familles. 


Nous devons à nos enfants une réforme ambitieuse.

Citoyens connectés, blogueurs, parents, nous avons reçu de nombreux retours d’autres parents qui partagent nos inquiétudes et ne se sentent pas représentés.

Nous demandons à être entendus.

Prenons le temps de réformer l’école ensemble.

8alamaison , Agathe VANDAMEAimé Blumentern , Allo Maman Dodo ,
Anaïs PetitevieAnnabelle , Astrid LareinedeliodeAudrey, Madame Koala ,
Aymeric Marlange , Béalapoizon , Bébé-Bonheur Mum ,
Bettina Brouard , Buhot Stéphanie , Carole Nipette ,
Caroline , Céline Fenie , Ces Doux moments ,
Chiawaze , Ciloubidouille , Claire Hoenen , Colombe ,
Cranemou , Cynthia , David Beck , Delphine Gagnon , Doudette , Emma Foxymama ,
Estelle Malice et Blabla, Estelle Peralta , Expressions d’enfants ,
FashionMama , Femin’elles, Florence , FlorenceMKoenig , Gaëlle Picut ,
Gauthier Vranken , Ginie Femmesweetfemme ,
Harmony Rouanet , Henry le Barde , Isabelle Duvert , Jane Gueneau aka. Libelul ,
Julesetmoa , Julie B , Julie Dessagne , Julien , Juliette Merris , Karen Demaison ,
Karine Un bébé pour mes 30 ans , La Poule Pondeuse ,LN moitoutetrien ,
Lul en Lune , Lulu From Montmartre , Lydiane Le Roy ,
M Delobel , Madame , Madame Parle ,
Madame Zaza of Mars , Madame Ziadeh , Maman nanou ,
Mamanwhatelse , Marc Guidoni ,Marie-Gwénaëlle Chuit ,
Marlène Schiappa , Mauvais Père , Mazzhe , Michaëla Avventuriero ,
Michèle, Maman on bouge , Missblogdel , MissBrownie ,
 Mum&Mômes , Naddie , Nadine A ,
Nicolas Gilbert @zegilbos , Parisienne Vincennes , Pourquoisecompliquerlavie , Sabine ,
Samuel Lamotte d’Incamps , Sandra Elle , Sandrine Donzel ,
Sophie Reynal , Tetedeblog , Till the Cat , Une maman blogueuse ,
Unperfect mum , Voilapapa , Yusaku (Père de 3 enfants)

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20130124.AFP1575/reforme-des-rythmes-scolaires-feu-vert-de-la-commission-des-normes.html

Et ils sont contents parce qu'ils ont réussi à faire des économies sur le dos des enfants et des animateurs de garderie qui sont déjà payés une misère. On se demande pourquoi personne n'y avait pensé avant, à mettre plus d'enfants par adulte.

http://communistesclichy92.elunet.fr/public/communistesclichy92.elunet.fr/educnat.jpg

Repost 0
Published by la belle bleue baleine - dans De l'éducation et des zèbres
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 01:50

J'ai un peu la nausée aujourd'hui. Bien sûr, il y a le chocolat, mais pas seulement. Indépendamment des horreurs qui se produisent à chaque instant partout dans le monde, que nous ne pouvons pas complètement ignorer, il se passe ici chez nous des trucs vraiment pénibles.

Après "toujours plus" (d'argent, de productivité, de consommation...), voici "toujours moins" (de liberté de vivre tranquilement sans nuire aux autres, de liberté de ne pas entrer dans le moule de la névrose et de l'obéissance aveugle,...).

 

Je m'intéresse depuis quelque temps à l'instruction "hors l'école", qui est donc le plus souvent "instruction en famille", et ce que je peux lire me laisse sans voix (mais il ne faut pas que ça dure !).

 

D'une part, plusieurs de mes nouvelles copines ont été ou vont être "inspectées", pour vérifier qu'elle n'ont pas décidé de nuire à leurs enfants en les privant de l'indicible plaisir d'aller à l'école. Cela se fait avec beaucoup de grincements de dents.

 

D'autre part, ce droit fondamental d'éduquer nos enfants comme on le souhaite risque d'être réduit à une peau de chagrin pas plus tard que mardi prochain 14 juin. Un projet de loi viserait à rendre la SCOLARISATION OBLIGATOIRE À PARTIR DE 3 ANS, et non plus seulement L'INSTRUCTION OBLIGATOIRE À PARTIR DE 6 ANS.

Comme il est tard, je vais aller me coucher, mais je vous laisse avec une très bonne rédactrice :

 

http://ploufetreplouf.over-blog.com/article-le-bon-sens-loin-de-chez-vous-73596009.html

 

http://ploufetreplouf.over-blog.com/article-mobilisation-generale-76398071.html

 

Quand on pense au nombre de classes qui ferment et aux enfants de maternelles dans des classes de 31 élèves, ça laisse songeur sur le coût et les moyens qui seraient mis en place pour accueillir dans le giron de l'école tous les chenapans qui réussissaient à passer au travers.

 

 

Par ailleurs, une famille qui fait l'école à la maison s'est fait enlever ses enfants depuis plusieurs semaines, en attendant une décision (et une vérification de la dénonciation qui a conduit les services sociaux chez eux). Beaucoup disent qu'ils sont suspects parce qu'ils instruisent en famille. Moi je pense que leur plus gros défaut c'est d'être Mormons. Non seulement religieusement très pratiquants mais en plus Mormons, c'est trop exotique pour la France...

tribu des pandas

 

Ah, j'oubliais dans ma nausée la pétition qui circule sur Facebook concernant une jeune femme à qui les services sociaux espagnols ont retiré leur aide et enlevé son enfant parce qu'elle l'allaitait encore à 15 mois.

http://maternage-proximal.blogspot.com/2011/06/nous-sommes-tout-des-habiba.html

 

 

Bref, vous allaitez votre enfant, vous assurez son instruction vous-même, voire vous lui faites partager votre spiritualité... Vous êtes coupable. Et encore, vous évitez d'avouer qu'il dort régulièrement avec vous. Pour peu que vous habitiez une yourte, vous êtes bon pour le bûcher !

Heureusement qu'on ne vit pas dans une dictature, qu'est-ce que ça serait...

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by la belle bleue baleine - dans De l'éducation et des zèbres
commenter cet article
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 14:50

La première fois que j'ai vu le titre de cet ouvrage, j'ai lu "l'éducation à la paix". Et ça me semblait un beau programme. Finalement, la pensée de Maria Montessori devrait y conduire.

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41FJZH8AJ7L._SL500_AA300_.jpg

L'ÉDUCATION ET LA PAIX de Maria Montessori

par Labelle Bleue, mardi 24 mai 2011, 19:30

Descriptions du produit

Quatrième de couverture

« Plus que jamais la paix reste à faire. Plus que jamais, peut-être, elle sera dans les prochaines décennies un enjeu de survie de l'humanité. Plus que jamais elle se fera dans la tête des hommes. Car la paix, comme l'avait bien compris Maria Montessori, n'est pas la non-guerre. Ce n'est pas seulement affaire de diplomatie, d'armée et de cessez-le-feu. Trop souvent les peuples qui gagnent la guerre perdent la paix qui suit, car les valeurs nécessaires pour gagner la guerre - simplification, obéissance aux ordres, clarté de la distinction entre amis et ennemis, etc. - n'ont rien à voir avec les valeurs nécessaires pour construire une paix durable - la capacité à admettre et comprendre la complexité, la capacité à coopérer avec l'autre, l'esprit critique, le sens du compromis, la perception aiguë de l'unité et de la diversité simultanée du monde.

 

La paix est une science, un art, une culture. Pour Maria Montessori, la paix s'apprend. Dans la construction de la paix il n'est pas de petite chose et de petite échelle : ce qui se joue entre les femmes et les hommes, entre les enfants et les adultes, entre les enfants eux-mêmes, au niveau de la famille, de la classe, du quartier, se retrouve à l'échelle des rapports entre les nations. La tolérance, la capacité à reconnaître que l'autre est à la fois semblable à moi et digne des mêmes égards, et en même temps radicalement différent et digne du même respect, se pose à l'échelle des rapports interindividuels comme à l'échelle des rapports entre les civilisations et les religions. Il n'y a pas de petite échelle pour apprendre l'harmonie, il n'y a pas de petite échelle pour apprendre la tolérance.

 

Maria Montessori écrivait il y a soixante ans : "L'enfant a un pouvoir que nous n'avons pas : celui de bâtir l'homme lui-même".» - Pierre Calame

 

 

Ca me fait penser à cette conférence, que j'avais suivie l'an dernier : http://www.montessori.fr/a rticle.php3?id_article=291 Bruno est vraiment quelqu'un de très intéressant.

24 mai, 20:59
·
Repost 0
Published by la belle bleue baleine - dans De l'éducation et des zèbres
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 20:37
Labelle Bleue via maternage proximal Information pour les fans de Maria Montessori...

Repost 0
Published by la belle bleue baleine - dans De l'éducation et des zèbres
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 20:27
www.youtube.com
Qu'y a-t-il au-delà de ces étiquettes ? Qu'en pensez-vous ?

26 février, 21:01 ·  · ·  

 

Repost 0
Published by la belle bleue baleine - dans De l'éducation et des zèbres
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 01:39

J'avais découvert cette aventure lorsque j'étais étudiante. Il a dû m'en rester quelque chose, parce que ça me passionne toujours.

Découvert chez Pascale, ce film qui en parle.

 

 

 

 

http://www.sandymercier.fr/images/livres/libres-enfants-de-summerhill.jpg

 

       En complément d'information, voir Wikipedia.

Repost 0
Published by la belle bleue baleine - dans De l'éducation et des zèbres
commenter cet article